Temporalités amérindiennes : représentations de l'Autre et rachat du passé

Paru en février 2021. Coordonné par Soraya Lani et Saulo Neiva.

Dans une représentation traditionnelle, l'Amérindien est souvent associé à un monde antérieur ou extérieur à la modernité. Évoqué comme un être disparu des temps présents, il est relégué à un passé pétrifié, à un éternel présent ethnographique ou à l'univers cyclique et atemporel des mythes. Comment ne pas y voir une tentative de lui nier toute possibilité de contemporanéité avec celui qui le représente ? Cet ouvrage dépasse le principe d’une « histoire à sens unique » pour convier le lecteur à admettre de multiples perspectives sur le temps social et historique, accentuant les liens entre les œuvres ici analysées, la lutte politique des peuples autochtones et le rachat d’un passé historique traversé par les tensions inhérentes au processus de « colonisation du temps ». Réunissant des spécialistes du Brésil, États-Unis, Mexique et Québec, cet ouvrage se penche sur des œuvres aussi diverses que le roman chez Eliane Potiguara, Daniel Munduruku, Milton Hatoum, Carmen Boullosa, Louise Erdrich, le témoignage chez Rigorberta Menchú et Elisabeth Burgos, les photographies d’Ângela Ferreira, le théâtre d’Ondinnok, ou les discours politiques d’un Jair Bolsonaro.
Édition Première édition.
Éditeur Presses universitaires Blaise Pascal, Clermont-Ferrand