De l’émigration en Amérique latine à la crise migratoire : histoire oubliée de la Nouvelle-Aquitaine XIXe-XXIe siècle

Publié par Isabelle Tauzin-Castellanos aux Éditions CAIRN, 2021, 346 p.

ISBN : 9782350689241

Plus de 200.000 émigrants ont quitté les ports de la Nouvelle-Aquitaine pour l’Argentine ou l’Uruguay, le Brésil ou le Mexique, le Pérou ou le Chili au cours du XIXe siècle. Basques, Béarnais et Gascons ont payé des passeurs qui enrôlaient les jeunes gens sur les marchés et promettaient une vie facile de l’autre côté de l’Atlantique. Aujourd’hui, cette mémoire de l’émigration est oubliée dans les débats sur la question migratoire marqués par la xénophobie. Les migrations ne sont plus comprises que comme immigrations, histoire immédiate du transbordement sur les côtes européennes de milliers de vies humaines après un périple chaotique, alors que les migrations font partie inhérente de l’histoire de l’humanité : les circulations d’un continent à l’autre ont défini le peuplement des continents américain et européen, au départ des côtes d’Afrique, d’Asie et d’Océanie.
Cet ouvrage propose aux lecteurs de rapprocher le passé oublié de l’émigration française en Amérique latine et le présent de la crise migratoire, grâce à de multiples exemples tirés des archives publiques, des correspondances privées et de la presse quotidienne française et étrangère. Il se veut un hommage aux descendants de ces oubliés de l’histoire de France, qui viennent en pèlerinage sur les terres de leurs ancêtres et, en arrivant, sont éblouis par le sentiment de retrouver leur pays natal, à dix mille kilomètres de l’Amérique latine où ils sont nés.