ERPIL

L’argument de l’affect dans l’historiographie médiévale

« L’argument de l’affect dans l’historiographie médiévale en castillan » se propose d’interroger les représentations et codifications de l’affect afin d’analyser le (ou les) mécanisme(s) qui, dans les chroniques, quelles soient royales ou particulières, fait (font) de l’argument de l’affect, qui n’est pas l’argument ad misericordiam, une preuve. En tenant compte des usages sociaux, culturels et, partant, politiques propres à la société castillane médiévale, il s’agissait également de discerner dans quelle mesure l’affectif est séparé du cognitif ou, en d’autres termes, dans quelle mesure l’argument de l’affect apparaît (ou non) coupé de la raison. Tenter de répondre à ces questions a permis d’appréhender par un biais nouveau la teneur et la portée politiques et également littéraires de cette production textuelle spécifique.

Sous la direction de  Ghislaine FOURNÈS, L'argument de l'affect

numéro 27 d’e-Spania

Ekphrasis et hypotypose. Les fonctions d'une technique discursive: plaire ou convaincre, dans la péninsule Ibérique médiévale et moderne

affiche_ekphrasis_hypotypose.pdf

Colloque organisé par Sophie Coussemacker et Julia Roumier (EREMM)

Les jeudi 14 et vendredi 15 novembre 2019

Séminaire Ecritures Migrantes Latino-Américaines 18 juin 2020

Jeudi 18 juin, 14h-16h30 :  Séminaire EMILA en ligne : Site web – Manifestations – Publications. Le séminaire a dû se dérouler en ligne: les échanges ont  été  fructueux avec des participants éloignés.

Compte rendu.

ERPIL-Présentation

L’ERPIL (Équipe de Recherches sur la Poésie Ibérique et Latino-américaines) a été fondée en 1999 sous l’appellation « Groupe de Recherches sur les poètes de 27 » et a fait partie du CRIMIC (EA 2551, Université de Paris-Sorbonne) entre 1999 et 2013. En 2014 ce groupe de chercheurs poéticiens change de nom et s’intègre à l’équipe AMERIBER (EA 3656, université Bordeaux Montaigne).

Intègrent notamment l'ERPIL : Marc Audi, Marta Lacomba (également GRIAL), Nuria Rodríguez Lázaro (également GRIAL), Elvezio Canonica (également EREMM) pour ce qui est des EC, auxquels s’ajoutent les doctorants travaillant sous la direction des PR et HDR de la composante.

Composé d’une cinquantaine de chercheurs de plusieurs nationalités, l’ERPIL travaille en partenariat avec plusieurs groupes de recherches nationaux, tels que le CRLA Archivos (Université de Poitiers), le CELEC (Université Jean Monnet de Saint-Etienne), le CECILLE (Université de Lille 3) ou le GRELPP (Université Paris-Ouest Nanterre La Défense) e internationaux, tels que le « Grupo de investigaciones sobre el género poético » (Universidad Autónoma de Madrid), « Sujeto e Institución literaria en la Edad Moderna » (Universidad de Córdoba) ou le CONICET (Universidad de Buenos Aires).