Ouvrages numérisés à la Bibliothèque Nationale pour les Hispanistes

Gallica pour les hispanistes et  les latino-américanistes
Domaine hispanique

Il s'agit ici de donner aux hispanistes et aux latino-américanistes  un bref aperçu de la très grande richesse documentaire de Gallica, et les inciter à se lancer dans l’exploration des rayonnages virtuels de cette fascinante bibliothèque (article de Geneviève Grambois, Bibliothèque Nationale de France  transmis à Catherine Gonzalez, CADIST)
Les collections de la BNF sont consultables par . http://gallica.bnf.fr/

Les documents reproduits sont majoritairement en langue française, soit qu’il s’agisse de textes dont l’édition originale était en Français, soit qu’il s’agisse de traductions ou d’adaptations, le plus souvent de l’Espagnol. On y trouvera cependant des documents en Espagnol et même certains en d’autres langues : Catalan, Anglais, Allemand…

A l’heure actuelle Gallica n’est plus seulement constituée de documents numériques réalisés à partir des fonds propres de la BnF, elle a intégré des documents provenant d’autres bibliothèques digitales dont certaines présentent un intérêt particulier pour les hispanistes et les latino-américanistes, telles que : Rosalis , la bibliothèque numérique de Toulouse, celle de la Médiathèque centrale de Montpellier, celle de l’INHA, celle de la BDIC.

 Gallica est également riche en documents iconographiques : reproductions d’estampes, de photos, de cartes, de plans et d’illustrations diverses  et qu’elle propose aussi des documents sonores.

Le feuilletage est un bon moyen de commencer à explorer Gallica.  Pour une recherche par mots du titre penser à utiliser des graphies anciennes telles que : Espaigne, Roy, espagnolle,  Pirénées,  Perru,  Chily.…  ou des toponymes anciens tels que : Nouvelle-Grenade,  Nouvelle- Espagne,  Barcino,  Hispalis... permettra d’augmenter significativement le nombre d’occurrences.